Chalets de Calais, de Blériot

Veilleurs placides en quête de temps cléments, les chalets sont posés sur la plage, face à la mer. Saturés de sable et de sel par les vents dominants. Protégés des flots comme le seraient des morceaux de sucre sur la table face à un bol de lait renversé.
Ainsi Carnac a ses menhirs.  L’île de Pâques a ses géants.  Et Calais a ses chalets.
Peut-être même la plus grosse concentration de chalets. Ici, près de 500 totems à la gloire du soleil ont été dressés. Pas de sang versé en sacrifice, juste peut-être la peau, parfois ointe d’une sainte crême dédiée au dieu soleil.

Comme nulle part ailleurs les chalets de Calais, jusque Blériot, la partie la plus orientale de Sangatte, sont l’âme de la plage.
L’âme. Le charme. L’utilité aussi, d’après certains.

A37-010315Bleriot38

L’âme, c’est déjà celle des gens du Nord, des gens qui ont peu, ou qui ont eu peu. Et des gens qui font de ce peu toute une montagne. Et c’est sans doute pour cela que la moindre cabine s’appelle « un chalet », tout comme le plus famélique thuya qu’on laisse filer, ici, cela peut s’appeler un « sapin ».

Aussi, quand un chalet est fracturé, c’est un véritable raz-de-marée dans les esprits profanés. En même temps, il faut compter au minimum 2500 € pour une occasion dans un état correct, 6000 € pour du neuf, 200 € à chaque coup de peinture… sans compter le coût de concession d’un espace.

Que l’on soit riche ou peu fortuné, ce n’est pas rien d’avoir un chalet…

A37-010315Bleriot34

Et tant de belles histoires familiales s’y sont déroulées qu’on y reste attaché.

La mode des cabines date du début de l’histoire balnéaire. Les bourgeoises s’y changeaient. La cabine était montée sur une charrette attelée. On déposait la baigneuse à fleur d’eau, en sorte qu’elle ne soit pas aperçue, en ces temps prudes, dans une tenue qui aurait contrevenu aux convenances.

Par la suite, il s’est avéré très pratique de disposer d’un local renfermant accessoires de bains et chaises longues pouvant rester à demeure. Le chalet devient pour un jour une résidence secondaire chargée de beaux souvenirs. On se bat alors pour le garder et l’entretenir.

Et puis, le charme des cubes immaculés coiffés d’un camaïeu donne à la promenade en front de mer un intérêt certain dont les résidents peuvent s’honorer.

Cliquer

Aujourd’hui, le chalet est normé : 2m50 x 2m50, et une terrasse de 60 cm tout au plus. Il doit être obligatoirement peint en blanc, désormais. Les pouvoirs publics veulent juste plus d’harmonie visuelle. La loi littoral impose en outre la création d’ouvertures sur la mer et de ce fait, leur diminution à 350 pièces est programmé.

Pas d’éradication en vue. Sauf peut-être par la mer. C’est déjà arrivé. La collectivité en tout cas ne compte pas y toucher. C’est que les chalets comptent pour beaucoup dans l’attrait touristique du front de mer de Calais.

Cliquer

On leur prête aussi la vertu de retenir le sable sur la plage. Alors personne ne s’en plaint, ou si peu.

A37-010315Bleriot25La plage à marée basse. Le vent d’ouest emporte de sable vers le port. Les chalets sont au fond, vers la droite.

Un avant port, une digue, une superbe plage et toute la vie créée par chaque éléments que l’on peut embrasser du même regard et vivre tour à tour font du front de mer de Calais un endroit d’exception.

Prochaine étape à Sangatte !

Renseignements utiles :
• La promenade sur la plage, comme sur la digue, ne présente aucune difficulté. On peut évoluer au milieu des chalets.
• Des photos des cabines de plage en 1900

Publicités

5 commentaires

  1. Je reste étonné qu’autant de chalets vides d’occupant nocturne, si proches des côtes anglaises, ne soient pas investis par ceux qui pourraient avoir froid et qui n’ont pas de toit. Ils doivent être bien respectueux du bien d’autrui pour que le vent de la misère ne les pousse pas à pénétrer ces chalets par effraction …

    1. Malheureusement, si, il y en a… Les dégradations sont fréquentes, il y en a trop en tout cas trop selon l’Assocation des Chalets de Calais. Et on peut comprendre leur désarroi.Il faut déjà savoir que pour une population de 6000 mal abrités, mal accueillis, épuisés, on peut considérer que les actes d’incivilité sont très peu fréquents en fin de compte. Certains propriétaires, à l’instar du président de l’association (cf. Voix du Nord) font d’ailleurs la part des choses entre les exilés et les passeurs qui sont, selon eux, les principaux squatteurs des chalets. A cela s’ajoutent les actes de vandalisme de jeunes calaisiens alcoolisés, fauteurs de dégradations.
      Les chalets, c’est un havre de paix un peu isolé… au coeur d’une grande ville ! Une ville dont les caractéristiques, portuaire, la plus proche du Royaume-Uni, la soumet à d’incessants changements.
      En tout cas, en ce monde, les lieux paisibles sont souvent aussi les plus sensibles.

  2. bonjour

    que de belles photos vraiment superbe
    je recherche une photo du port de calais vue par la mer et tout autre photos concernant la plaisance a calais peut être avait vous çà pour la création d’un site internet
    votre travail et tellement magnifique que je suis prêt a vous proposer une ballade en mer au large de calais dans mon bateau pour que vous puissiez découvrir la cote vue par la mer ( si ce n’est déjà fait )

    cdlt
    jonathan

  3. Que de belles photos. Quelle magnifique plage ! Ça doit être un lieu hautement touristique. Une 1/2 journée de farniente là ferait du bien. Ce serait une expérience inoubliable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s