La crique de Ningles

En descendant du Cap d’Alprech vers la commune d’Equihen, une plage sauvage à laquelle mène un curieux escalier attend le visiteur amateur d’atmosphère romantique un brin cahotique.

Avec la crique de Ningles, terminaison naturelle du cap d’Alprech, le port de Boulogne semble bordé au sud de paysages chamboulés, dont la puissance évocatrice nous renvoie sans mal à la partie septentrionale du Boulonnais : le cap Griz nez, la Pointe aux Oies

Au siècle dernier, avant guerre, quelques familles de pêcheurs retournaient de vieilles coques de flobards pour faire à peu de frais les toitures des quelques logements misérables lovés dans les replis de la falaise et ainsi, constituer le hameau le plus méridional d’Outreau.

Equihen garde la mémoire, comme nous le verrons, de ces habitats de fortune coiffés de coques retournées.

Nous sommes justement à quelques centaines de pas de la prochaine commune d’Equihen, que l’on distingue. C’est notre prochaine étape !

Renseignements utiles :

• Un site intéressant permettant de se figurer le hameau des coques retournées de Ningles

• Et voici une fiche concise de présentation des lieux proches, éditée par le Conservatoire du littoral.

• Belle balade à marée basse accompagnée des chiens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s