Dossier 2 – Le longe côte

A19'-170914LongeCote084

Le carnaval des vagues…

Plusieurs bandes, travesties de la même tenue noire, prennent la mer au pas d’un tambour major, lui de blanc vêtu.
Dans le chahut des vagues la procession avance, alternant marche et sauts face à l’afflux des vagues.
Comme les postures des carnavaleux changent à l’appel de certains des refrains entonnés alentours dans le sillage du mardi gras, le mouvement de la foule obéit ici au signal adressé par le ressac de l’élément roi. Et le roi à Dunkerque auquel rien n’arrive à résister, ce n’est pas Carnaval si l’on y réfléchit bien. C’est la mer. La Mer du Nord…

Le carnaval aquatique est donc né où il le fallait : à Dunkerque. Et sa bande la plus fervente évolue au large de la « reine des plages » à Malo les Bains. Cette bande (c’est ainsi qu’on appelle l’association de carnavaleux), c’est Opale Longe côte. Il ne sont pas moins de 120 longe côtiens à prendre l’eau en cette soirée de fin d’été.
Si la nouvelle religion (de religare, relier) du longe-côte se propage en France et ailleurs, les premiers sont et resteront les enfants de Jean Bart.

Au carnaval de Dunkerque,  les bandes les plus aguerries « tiennent chapelle » chez l’habitant qui se fait l’hôte des compagnons assoiffés. Pour les longe-côtiens de Dunkerque, ces cérémonies se tiennent précisément les mercredi, vendredi et dimanche à la frontière de Leffinckoucke et de Malo. Et c’est sans doute la plus grande des chapelles aquatiques du Monde. Le prêtre s’appelle Jean-Paul, car c’est un pionnier fervent parmi les fervents et il prêche bien. Mais on sent que les autres volontaires en chasuble vert ou blanc sont aussi totalement investis dans l’affaire et font jeu égal, en tout cas dans le temps qu’ils consacrent et compte tenu des responsabilité qu’ils prennent pour faire vivre la pratique.

Oui, ici c’est carnaval 3 jours par semaine, 150 jours et plus par an !  On y sert en un savant cocktail humour, rapprochement humain, humilité face à ce milieu vivant et changeant qu’est la mer. Un cocktail d’une simplicité désarmante et clairement revendiquée…

 Sur le sentier (gris) bleu…
Cliquez sur les photos

 

Avoir une aventure avec la mer, comment ça vient ?  et comment ça pousse ?

Le longe côte est né d’un exercice sérieux proposé par un moniteur d’aviron pour entretenir la forme de ses rameurs. Une pagaie aide à qualifier l’exercice et certains pensent celle-ci utile pour cheminer dans le courant. A Dunkerque, on la considère sans intérêt, pour ne pas dire contre productive pour évoluer en milieu marin, sentir les sensations, rapprocher chacun simplement, sans tricher, et dans le même appareil (en combinaison de plongée). Car c’est de cela qu’il s’agit : on marche avec la mer et on fraternise dans un rapport humble – je sais, je me répète mais c’est si souvent dit par les rand´eauneurs – face à la force de la nature.
De la rencontre du grand sérieux des rameurs avec celle de « Givrés de l’an 2000 » (une bande de Dunkerquois initiateurs de ce fameux bain du nouvel an) est né un vrai mouvement déferlant sur les côtes françaises, outre Atlantique (au Québec), outre Méditerranée (Dubai, d’ailleurs plus loin encore qu’outre Méditerranée)…

Ce mouvement a commencé de se structurer par la création d’une organisation, le Sentier bleu.  Ses initiateurs dunkerquois l’ont quitté, parce qu’ils ne partagent pas l’idée d’une discipline trop habillée par la contrainte, à commencer par l’esprit de compétition vers lequel le mouvement tendrait à aller. Car à Dunkerque, dans le saint des saints, c’est là finalement que « grand sérieux » n’est pas « grand bleu » (en fait, gris marron comme l’a finement observé un spécialiste des questions nordistes).

Alors on enfile sa combinaison sans trop se compliquer la vie et on entre dans l’eau jusqu’à la poitrine (jusqu’au diaphragme, plus précisément) tandis que Jean Paul briefe les personnes venues pour un baptême (pas d’allégorie ici, c’est comme cela que ça s’appelle). Et c’est ainsi que l’on devient un adepte du longe côte, après une heure de « rand’eau » aller-retour.

Le baptême
Cliquez sur les photos

Ce qui est beau dans la Rand’eau

Les participants sont unanimes : ça vide, ça rapproche les uns des autres, ça relie l’Homme à la mer et se passer de ces instants d’éternité leur est difficile.
Et les personnes dont on parle, c’est à peu près n’importe qui. Jeunes ou pas, grands ou pas, sveltes ou pas, bien valides ou pas… Les plus de quarante ans sont un peu plus nombreux. Jean-Paul fait observer qu’après cet âge, il n’existe pas beaucoup d’activités physiques en club qui leur soient proposées, à moins que l’on puisse être vétéran d’un sport que l’on a régulièrement pratiqué.
Qu’est-ce que les longe côtiens de Dunkerque font alors des sportifs ou des costauds ? Ils se mettent justement au service des autres. Ils partagent. Tous les préjugés tombent à l’eau !

La banane des gens heureux
Cliquez sur les photos 

Givré mais bien cadré

Plaisir de ressentir et de donner… Mais nécessité de protéger. La mer ce n’est pas qu’une affaire de rigolade. Comme pour la rando, la rand’eau s’effectue sur des sentiers bien établis, sans embûche. La houle et le courant suffisent à ménager la surprise. La sécurité repose sur la bienveillance de chacun envers l’autre et le partage. Mais ce n’est pas tout. A Dunkerque, l’encadrement est conséquent : directeurs de sortie en vert, accompagnants en soutien des groupes en blanc et situés à l’ouverture et à la fermeture de queue. Les protocoles s’inspirent des prescriptions d’usage pour la plongée. Comme dans toute discipline, il convient bien sûr de s’assurer auprès d’un médecin que la pratique du longe côte et compatible avec son état de santé.

A19'-170914LongeCote173

 

Renseignements utiles :
– Le site d’Opale longe côte, bien illustré et donnant une bonne approche  propre à l’évolution en milieu marin, entre plaisir en sécurité ;
– Le site des Sentiers Bleus permet de découvrir d’autres sites et sentiers où les amateurs peuvent pratiquer ;
– De très belles photos d’une sortie d’Opale Longe Côte un jour de tempête.
– Jean-Paul, d’Opale Longe côte me signale à la lecture de ce dossier une excellente vidéo de mariage. Je n’étais évidemment pas le seul à faire le lien entre longe côte et carnaval. Voici justement cette déclaration d’amour des Carnavaleux pour les longe côtiens de Dunkerque. Très carnaval de Dunkerque, très ambiance septentrion, très bel hommage, très belles images… très bon !

Publicités

6 commentaires

  1. S’il est des prêtres, certain ont écrit ici, une des plus belle page de la Bible d’Opale Longe Côte.
    Si un jour tout comme nous, vous croisez le chemin de cet individu étrange, semblant sortir de nulle part, attention !!!
    Il scrute les paysages et sonde les âmes… Une rencontre inattendue et au combien réconfortante en ces temps si compliqués voire obscures…
    C’est un Ange Gardien…
    Jp

  2. Après 7 années de pratique de longe côte, je me surprends encore et toujours à partager avec tant de plaisir ces moments de folle évasion avec d’autres « pingouins ».
    Ici, la magie opère d’autant plus que le ressenti vient de l’extérieur, avec les mots juste parfaits pour décrire l’atmosphère (solidarité, entraide, effort, sécurité, bref tout a été dit) qui règne à chaque sortie.
    Merci Dominique pour les superbes clichés et l’article sur notre belle aventure, à partager sans modération …

  3. Quelle belle plume !! c’est avec beaucoup de sensibilité que vous parlez de notre aventure de longe-côtien!! tout y est:la mer du Nord dans toute sa majesté..la folie qui nous pousse à y retourner par tous les temps..la joyeuse bande en combi de néoprène…merci d’avoir si bien conté notre aventure dans ce littoral qu’on aime tant partager….
    Fabienne Bertholet

  4. Il a tout compris . Merci pour ce texte ces photos . Merci a notre mer du nord qui permet une fois de plus d être en osmose avec les autres . Moi quand je rentre dans cette eau que ce soit en combi en maillot c’est un immense bonheur. Merci a l’asso de leffrinckoucke pour ces momments extraordinaires…

  5. Un grand merci de la part d’une équipe qui a vécu un baptême extra en ce beau matin ensoleillé 23 08. Excellent encadrement fait avec le sourire et humour. Très belle découverte.
    Anne-Marie Maryse Sylvette Marie Pierre Johanne Louisette Richard Vincent Serge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s