Séré de Rivières

La Pointe de la Crèche

Un fort buriné par l’offensive des éléments et les rafistolages de maçonnerie, Une voie ferrée rongée. Les digues noires de Boulogne pour horizon. Des ambiances grises, renforcées par le gros temps qui s’annonce.
Alors j’ai tout passé en noir et blanc. Le lieu, le temps, les gens, la marée… tout m’y amenait. Les nuances de gris capturent mieux, je crois, l’éternité de ce lieu désolé, pourtant chargé d’histoire et d’improbables activités, que le regard perçoit une fois l’esprit libéré de ses appréhensions.

Cliquez sur les vues

Il y a là un fort. Un fort Séré de Rivières, comme on dit. Le Vauban du XIXème siècle, comme on dit aussi. Il y a là des rails partant d’une digue totalement désertée, dont on ne comprend pas bien où ceux-ci devaient mener. Et cette énorme digue, sorte de pierre philosophale qui se serait couchée, que la marée sépare du continent.

Cliquez sur les vues

Il y a eu aussi un empereur, Napoléon, qui tint campement et y distribua les premières légions d’honneur.Il y a aussi des parcs à moules et des pêcheurs professionnels à l’oeuvre sur leur parc avant l’immersion.

Version 2

Il y a la dernière vue sur Wimereux, l’entrée du port de Boulogne et ses activités de loisir…

Cliquez sur les vues

Il y a enfin la richesse naturelle, que l’on tente de protéger de la forte fréquentation humaine. Un pâturage adapté au maintien de certaines espèces botaniques y est depuis longtemps installé.

a54-081212wimereuxboul47

La Pointe aux Oies fait un peu oublier sa voisine, encline à accueillir la rudesse de la ville portuaire de Boulogne qui la jouxte. Ce qui rend la Pointe de la Crèche un peu déconcertante, de ce fait.

Le Pointe de la Crèche, fenêtre avec vue sur la mer… Et vitres teintées de mélancolie.

a54-081212wimereuxboul19

On arrive à Boulogne !

Renseignements pratiques :

Publicités